Comment se développent les maladies de la rétine liées au diabète ?

Les maladies de la rétine liées au diabète, comme la rétinopathie diabétique et l'œdème diabétique, sont provoquées par le diabète. Ces maladies portent atteintes aux petits vaisseaux sanguins de la rétine de l'œil. Parmi les facteurs de risque, on compte avant tout une concentration trop élevée de sucre dans le sang (hyperglycémie) chronique et un diabète insuffisamment contrôlé avec de fortes variations de la glycémie, mais aussi l'hypertension, le tabagisme, les valeurs élevées de lipides sanguins ainsi que l'obésité. Plus le diabète est diagnostiqué tardivement, plus le risque de lésions des vaisseaux est élevé.

Dans le monde occidental, les lésions des petits vaisseaux de la rétine des suites d'un diabète est actuellement la cause la plus fréquente d'un handicap de la vue chez les personnes relativement jeunes, donc âgées de moins de 65 ans. Plus le diabète est présent depuis longtemps, plus la probabilité que celui-ci entraîne une maladie oculaire est élevée.

Des ombres ou des lacunes (scotomes) apparaissent dans le champ visuel des personnes touchées, ce qui peut par exemple les empêcher de reconnaître un visage ou de lire. Lorsqu'elles se déplacent dans un environnement connu, ces personnes peuvent, selon la taille et la répartition de ces ombres ou lacunes, encore se repérer plus ou moins bien grâce au champ visuel restant.

On distingue deux formes principales de rétinopathie diabétique : une non proliférative et une proliférative. La rétinopathie diabétique non proliférative est de plus subdivisée en formes légère, modérée et sévère. Cette information est importante pour l'ophtalmologue traitant car chacune de ces formes est associée à un risque différent pour le patient et doit être traitée ou contrôlée de manière adéquate.

La rétinopathie diabétique non proliférative

La caractéristique de la rétinopathie diabétique non proliférative est qu'il n'y a pas encore de formation de nouveaux vaisseaux. Dans la forme légère, on observe la formation de poches sur les plus petits vaisseaux sanguins (appelées microanévrismes). Elles sont faciles à reconnaître et se présentent sous la forme de petits points rouges répartis sur la rétine. On parle alors de forme sévère lorsqu'il y a beaucoup de microanévrismes, lorsque les vaisseaux veineux commencent à ressembler à des colliers de perles ou lorsque les petits vaisseaux croissent de manière anormale. La frontière entre une forme légère et une forme sévère est floue. On parle alors de forme modérée.

La rétinopathie diabétique proliférative

La mauvaise irrigation et la destruction des petits vaisseaux sanguins dans la rétine entraînent une carence en oxygène dans les cellules de cette dernière. Afin de compenser ce manque d'oxygène, des facteurs de croissance sont libérés par la rétine pour la formation de nouveaux vaisseaux. Les nouveaux vaisseaux sanguins disposent toutefois d'une paroi de mauvaise qualité partiellement perméable ont une croissance non coordonnée et se développent aussi aux mauvais endroits. Du liquide et du sang peuvent s'échapper de ces vaisseaux. Une autre complication est que les nouveaux vaisseaux sanguins peuvent « tirer » la rétine et ainsi provoquer son décollement.

Œdème maculaire diabétique

L’œdème maculaire diabétique peut survenir avec ces deux formes principales de rétinopathie diabétique. Suite aux modifications de la rétine elle-même et de ses vaisseaux, du liquide peut, en cas de diabète, s’écouler des vaisseaux sanguins de la rétine dans la zone de la macula. Cette accumulation de liquide en cas de diabète est appelée oedème maculaire diabétique. Les facteurs de croissance mentionnés plus haut sont essentiels dans le développement de l’oedème maculaire diabétique.

La rétine gonfle dans la zone de l'œdème maculaire. Les personnes touchées le remarquent elles-mêmes : les images projetées sur la rétine sont par exemple floues ou déformées. La détérioration de l'acuité visuelle peut être si grande que la lecture devient impossible.

Avec le temps, ce gonflement peut, s'il n'est pas traité, détruire les cellules visuelles de la rétine et entraîner des cicatrices qui peuvent conduire à de graves perturbations permanentes de la vue. Ces cicatrices sont similaires à des rayures ou à des trous sur une photographie et empêchent de plus en plus de vraiment voir tout ce que l'on aimerait voir.

druze

La fuite de liquide entraîne un gonflement de la rétine et peut causer des troubles de la vision.